recherche
Avancée
  1. Accueil
  2. Grossesse : certains ingrédients des cosmétiques augmenteraient le risque d’obésité infantile
Grossesse : certains ingrédients des cosmétiques augmenteraient le risque d’obésité infantile

Grossesse : certains ingrédients des cosmétiques augmenteraient le risque d’obésité infantile

  • 07 avril 2020
  • Commentaire

Des chercheurs ont observé un sur-risque d’obésité chez les enfants de femmes qui, pendant la grossesse, ont particulièrement été exposées à des parabènes via des produits cosmétiques.

Les femmes enceintes qui utilisent régulièrement des produits cosmétiques contenant des parabènes, et notamment du butylparaben, seraient plus à risque de voir leur enfant devenir obèse ou en surpoids dans son enfance.

C’est du moins ce que déplorent une équipe de recherche allemande du Helmholtz Centre for Environmental Research dans une nouvelle étude parue dans la revue Nature Communications ce 11 février.

Utilisés en tant que conservateurs, les parabènes sont particulièrement décriés, et ce depuis plusieurs années. Pour cause, si certains, tels que les methylparaben et ethylparaben ont été considérés comme sans danger par les instances européennes, les butylparaben et propylparaben sont bien des perturbateurs endocriniens, qui miment les oestrogènes et peuvent mettre à mal le bon fonctionnement des organes qui dépendent de cette hormones.

Pour l’étude, quelques 629 futures mamans ont été recrutées et suivies. Au cours de leur 34e semaine de grossesse, elles ont renseigné leur utilisation de cosmétiques contenant des parabènes, et collecté leur urine pour que soit mesurée la concentration de ces conservateurs.

Résultats : les femmes enceintes qui utilisaient des soins sans rinçage (maquillage, lotions, hydratants) contenant des parabènes étaient aussi celles pour qui les concentrations urinaires étaient les plus élevées. Ceci étant, les chercheurs rappellent qu’il existe d’autres sources de contamination aux parabènes, notamment l’alimentation ou certains produits pharmaceutiques.

Mais plus le taux de parabènes dans les urines est élevé, plus le risque est grand que l’enfant à naître présente un surpoids ou une obésité à l’âge de 8 ans. Une constatation qui serait d’autant plus vérifiable pour le cas du butylparaben, précisent les chercheurs.

Les scientifiques ont ensuite mené des expériences sur des souris de laboratoire. Après avoir exposé des souris gestantes à des quantités de butylparaben comparables à celles des femmes les plus exposées durant l’étude, ils ont constaté que la descendance de ces souris ont pris plus de masse grasse que les souriceaux dont les mères n’avaient pas été exposées au parabène. Il semble que ce parabène ait poussé les souriceaux à manger davantage que les autres du fait d’un effet sur l’appétit, sans que l’on sache encore plus précisément par quel mécanisme il agit.

Ne serait-ce que par précaution, et au vu des nombreuses études mettant en évidence les méfaits des perturbateurs endocriniens tels que les parabènes, il est conseillé aux femmes enceintes de limiter l’usage de cosmétiques au strict nécessaire, et d’opter pour des produits les plus sains possibles. On pourra pour ce faire s’aider d’applications smartphone telles ques Yuka, INCI Beauty ou encore QuelCosmetic (Que Choisir).

Source :https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-beaute-forme/grossesse-certains-ingredients-des-cosmetiques-augmenteraient-le-risque-dobesite-infantile-432146

  • Partager:

1 commentaire

Laissez votre commentaire